Présentation générale

Assemblée générale à Ulm en 2006

Car-Histo-Bus est une association à but non lucratif, régie par la loi de 1901. Initialement déclarée en Préfecture du Tarn le 19 juin 1986 (publication au Journal Officiel du 16 juillet 1986), elle a (depuis le 29 avril 2005) été transférée à Caen, au 18 place Champlain (publication au Journal Officiel du 28 mai 2005).

Son but est de faire connaître l'histoire des transports en commun routiers par tout moyen et, plus généralement, d'entretenir et de développer les relations entre les passionnés d'autobus, d'autocars et de trolleybus.

Aujourd'hui

Comptant aujourd'hui plus de 120 adhésions, de membres résidant tant en France qu'à l'étranger, l'association cherche maintenant à se développer dans une direction différente. Placée sous la présidence de Philippe Beaussier, Car-Histo-Bus veut étendre son rayon d'action en direction de ses adhérents et des associations amies, en mettant momentanément entre parenthèses ce qui faisait autrefois sa raison de vivre : la sauvegarde de véhicules anciens.

Assemblée générale à Ulm en 2006

Chaque année, l'assemblée générale de Car-Histo-Bus se déroule au cours d'un voyage d'étude qui regroupe une trentaine de nos membres. C'est pour nous l'occasion de resserrer nos liens associatifs dans une cité chaque fois différente, d'aller à la rencontre des réseaux de transports urbains et des autocaristes locaux, ou encore (lorsque cela est possible) visiter des usines de fabrication d'autobus et d'autocars.

Ainsi, avons-nous pu découvrir, pêle-mêle, dans un passé récent, les usines de RVI à Vénissieux, les lignes de montage des autocars Mercedes-Benz à Ligny-en-Barrois, la carrosserie Heuliez à Rorthais, les usines Van Hool en Belgique, la carrosserie Safra à Albi et les chaînes d'assemblage Setra (groupe EvoBus) à Ulm, en Allemagne.

Pour l'exercice 2014, Car-Histo-Bus a proposé à ses adhérents un voyage pédagogique qui les a menés à Annemasse, Chamonix, Sion et Genève. L'Assemblée Générale 2015 se déroulera quant à elle à Rennes.

Pour mener ce projet à bien (comme ceux à venir), la cotisation annuelle versée par chaque membre de l'association (40€ en 2014).

Car-Histo-Bus sollicite donc les collectivités locales, les entreprises de transport de voyageurs et les firmes liées à ce secteur pour obtenir des ressources complémentaires, afin que chacun de nos membres puisse continuer à vivre sa passion première.

Ne l'oublions pas : une passion, ça se partage !

Demain

Car-Histo-Bus veut maintenant se donner les moyens de ses ambitions et entend jouer un rôle désormais plus fédérateur dans le cercle des passionnés de transports en commun. Son implantation à Caen répond à un choix déterminé : le réseau urbain de l'agglomération caennaise Twisto (auquel l'association a rendu visite en 2004 et pour lequel Martial Leroux a exercé les fonctions d'agent commercial de conduite entre 2006 et 2008), le réseau urbain des Bus verts du Calvados (auprès de qui Martial Leroux a travaillé en tant que conducteur-receveur durant l'été 2004) et Calvados Voyages (organisateur de voyages par autocars) (pour qui Martial Leroux a conduit des véhicules pendant l'été 2005) sont fort bien connus des instances dirigeantes de notre association).

Notre bulletin interne de liaison, notre lettre d'informations ainsi que nos dossiers historiques (Setra, Magirus, Solaris, Karosa, Floirat) sont aujourd'hui devenus des revues reconnues par l'ensemble des acteurs de la profession.

Car nos publications ne se contentent pas de mettre en avant l'aspect historique des véhicules ayant autrefois roulé en France, ou plus généralement en Europe ; elles insistent volontiers sur le facteur humain trop souvent laissé pour compte dans la plupart des revues analogues : articles traitant des métiers liés au monde des transports, souvenirs d'enfants passés à la postérité, anecdotes glanées ça et là auprès des voyageurs lors de nos déplacements quotidiens... sans toutefois jamais négliger les brèves d'actualité. Car l'Histoire ne se nourrit pas uniquement des vestiges du passé, elle fixe aussi le présent pour pouvoir l'archiver...

Demain, Car-Histo-Bus cherchera à multiplier ses contacts avec les professionnels (réseaux exploitants de transports urbains et interurbains, entreprises privées de transport public, constructeurs de véhicules de transports en commun, carrossiers spécialisés en autocars et en autobus). Pour cela, elle a non seulement besoin d'organiser des déplacements d'étude, mais aussi d'étoffer ses revues internes en soignant l'esthétique et la mise en pages.

Demain, si les aides financières honorent son action, l'association cherchera à oublier les déboires qu'elle a connus avec sa première collection, pour se consacrer, avec un regard neuf, à la sauvegarde de quelques véhicules anciens qu'elle s'engage à faire rouler pour le plus grand plaisir de ses adhérents et amis (elle a ainsi acquis en 2007 le premier autobus Renault R 312 produit en série, ex n°401 du réseau Twisto de Caen, ainsi qu'un Saviem S 105 M, ex Bordeaux et Arcachon, en 2013).

Demain, elle cherchera à se faire connaître encore plus des associations européennes poursuivant un projet identique, via le réseau Internet. C'est dans ce but qu'elle s'est attachée les services d'un webmestre.

Demain, elle cherchera à se constituer son propre fonds de documentation sur l'histoire des bus, des cars et des trolleys, de manière à préparer le terrain aux générations à venir.

Demain, elle cherchera à augmenter le nombre de ses adhérents et de ses sympathisants, en étant physiquement présente dans les salons professionnels français consacrés aux cars et aux bus, mais aussi dans les forums associatifs organisés à Caen et dans sa région. Par ce biais, elle affirme ici sa détermination collective et son identité normande.

Demain, elle cherchera à accroître son activité d'éditeur ponctuel, en venant en aide aux auteurs de travaux historiques liés à son domaine premier (en projets : ouvrage "Berliet : 1905-1978, toute la gamme omnibus, autocars, autobus et trolleybus", par Christophe Puvilland ; ouvrage sur l'histoire des transports urbains de Caen, par Martial Leroux ; ouvrage sur les ancêtres de Saviem (1920-1979), par Éric Tourniquet).

Demain, elle cherchera à oeuvrer en faveur du patrimoine industriel, en regroupant en son sein les archives des entreprises de transports de voyageurs appelées à disparaître.

Demain, elle cherchera à regrouper toutes les associations de passionnés et les collectionneurs de tous horizons, afin d'organiser de grands rassemblements de matériels, à l'image de l'EFE Showbus en Angleterre. Pour cela, la recherche de nouveaux partenariats s'impose dès aujourd'hui.

Demain, elle cherchera à construire l'avenir... tout en préservant le passé.

C'est tout cela l'enjeu de la nouvelle politique menée par Car-Histo-Bus, mais ce n'est qu'avec l'aide de tous que ces projets pourront voir le jour. Nous comptons sur chacun d'entre vous...